Le Trophée Roses des Andes c’est quoi ?

Le départ de la 5ème édition du Trophée Roses des Andes sera donné à Salta, en Argentine. Au menu ? Adrénaline, nature sublime et solidarité. 5 bonnes raisons de participer …

1- Ça se passe en Amérique du Sud

L’Amérique du Sud ? Le nouveau terrain de jeu favori des rallyes raids modernes : un territoire sauvage, démesuré. Le Trophée Roses des Andes a choisi le nord-ouest de l’Argentine, une terre magique, entre pampas des gauchos et altiplano désertique.

Frissons garantis ! Dans le froid des hauts plateaux, les salars mythiques, les sables fous de l’Altiplano ou les eaux électriques des rios.

2- Ce n’est pas le résultat qui compte mais le chemin emprunté

Le Trophée Roses des Andes, c’est une course d’orientation de 2500 km au pied de la Cordillère des Andes. Elle se court à deux, à bord d’un 4×4. Pas de notion de vitesse, l’important, pour les participantes, c’est de rallier l’étape du jour grâce à un roadbook, des cartes, une boussole. Le soir ? Bivouac et feu de camp.

Respect assuré : Les 4×4 acceptent une règle majeure : emprunter des pistes déjà existantes et validées par les organisateurs. Les pilotes doivent rouler souple, à vitesse constante, pour limiter les émissions de gaz.

3- C’est ouvert à toutes

Chacune des 110 participantes, Françaises, Québécoises, Argentines, Belges, Suisses, ou encore Anglaises, dispose d’un coaching personnalisé pour lui permettre de réunir les fonds. Il n’y a pas de sélection physique : le rallye s’adresse à toutes les femmes de tous les âges.

Engagement profond : prendre le départ du Trophée Roses des Andes, c’est signer un acte engagé. La course apporte en effet son soutien aux enfants argentins en situation de handicap, via une collaboration avec une association française, Enfants du Désert, et une fondation argentine spécialiste d’équinothérapie.

4- Ça fait rêver

Liberté absolue, espaces illimités, nature sublime : courir le Trophée Roses des Andes, c’est ressentir un puissant mélange de plénitude et d’adrénaline. Sensations décuplées : En roulant en altitude, sur une piste saturée de poussière, dans le sable ou les eaux d’un rio…

5- C’est surtout aider les enfants

Guérir grâce aux chevaux, c’est le pari lancé par la fondation locale Del Azul De Salta. L’idée ? Via l’équinothérapie, utiliser le cheval comme partenaire thérapeutique auprès des enfants en situation de handicap. Les éditions précédentes du Trophée Roses des Andes ont permis à la fondation d’embaucher plusieurs thérapeutes, acheter des chevaux supplémentaires, et prendre en charge plus d’enfants.

Toutes ces valeurs fortes, retrouvez les dans les éditions précédentes sur le site Roses des Andes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *